Association Paléontologique
de Villers-sur-Mer

Le Villare - 14640 Villers-sur-Mer - BP 10 - tél. : 06 61 79 16 24 / 06 22 97 12 41 - Contact par mail

Activités - Best of 2013

Réunion mensuelle avec projection du film de Jean-Pierre Loevenbruck : « Meurtre Passage des Muttes », suivi d’un buffet-dîner (salle Bagot) à 20h

Le 30/11/2013

Salle Bagot (au bout de la rue Comtesse de Béarn), à 20h

Soirée réservée aux adhérents et invités spéciaux :

                 1ère partie : Vie de l`association, échos scientifiques

                 2e  partie : Film de Jean-Pierre Loevenbruck «Meurtre Passage des Muttes» (2013, 75 min)

                 3e  partie : buffet-dîner  

 

Le film policier MEURTRE PASSAGE DES MUTTES, écrit et réalisé par Jean-Pierre Loevenbruck, cinéaste bien connu et Président de l’Association Villers Animation et Loisirs, démontre combien il faut se méfier des ammonites lorsqu'on fréquente les petits chemins.

En effet, un commissaire en retraite, accompagné de son adjoint et de deux enfants, va mener une enquête à Villers et dans les environs (notamment Repentigny et Saint-Germain de Livet) afin de répondre à trois questions simples :

Quelle est l'identité de la victime ?

Qui est l'assassin ?

Pourquoi une ammonite ?

 

Des membres de l'APVSM ainsi que de nombreux Villersois ont contribué à animer ce film.

 

 

Jean-Pierre Loevenbruck          Damien Simard dans « Meurtre Passage des Muttes »


Réunion mensuelle avec un exposé d’Alain Delattre sur «Reconstitution anatomique humaine en histoire, ethnologie et paléontologie» (salle Bagot) à 20h

Le 09/11/2013

Salle Bagot (au bout de la rue Comtesse de Béarn), à 20h

Soirée réservée aux adhérents et aux invités spéciaux

1ère partie : Vie de l`association, échos scientifiques

  2e partie : Exposé sur «Reconstitution anatomique humaine en histoire, ethnologie et paléontologie» par AAlain Delattre

  3e partie : Détermination de vos fossiles

Alain Delattre : «Reconstitution anatomique humaine en histoire, ethnologie et paléontologie»

Dans la plupart des cultures, les visages et les crânes ont toujours eu une grande valeur symbolique.

Dès la plus haute antiquité, les hommes ont tenté de reconstituer les visages pour célébrer le culte de leurs ancêtres. Au Néolithique, des modelages ou des surmodelages ont été effectués avec de la terre et de la chaux, appliquées directement sur l'os. Il reste parfois des traces de polychromie.

Pour les Egyptiens anciens, le corps momifié était nécessaire pour une vie éternelle.

Dans l'Europe du XVIIème siècle, la valeur symbolique des crânes a persisté par la pratique de moulages en plâtre, puis plus tard, en résine et enfin en cire anatomique.

Depuis quelques années, des techniques de reconstitution, notamment grâce au scanner, ont permis de créer des visages de façon assez précise. Le numérique ayant amélioré progressivement les travaux de remodelage, une nouvelle activité de paléo-artiste est apparue. Ces "sculpteurs" souvent talentueux ont redonné vie, dans de nombreux musés à  des personnages saisissant de vérité.

L'exposé d’Alain Delattre envisagera les techniques de reconstitution et leurs résultats dans les domaines préhistorique, ethnologique et enfin contemporain. Alain Delattre évoquera les progrès des connaissances génétiques qui induisent parfois des problèmes polémiques, dans l'identité de la personne ainsi reconstituée.

  


Réunion mensuelle avec exposé de Joëlle Espinet-Moucadel-Moreau : «La préhistoire du Danemark» (salle Bagot) à 20h

Le 19/10/2013

Salle Bagot (au bout de la rue Comtesse de Béarn), à 20h

Soirée réservée aux adhérents et aux invités spéciaux

1ère partie : Vie de l`association, échos scientifiques

2e partie : Exposé sur « La préhistoire du Danemark » par Joëlle Espinet-Moucadel-Moreau

3e  partie : Détermination de vos fossiles

     

La préhistoire danoise mérite d’être davantage connue.

En effet, elle est relativement ignorée en dehors de la Scandinavie alors que l’un de ses chercheurs C.J Thomsen qui fut en 1819 le premier conservateur du futur Musée National du Danemark à Copenhague avait établi « la théorie des 3 âges » : âge de la pierre, âge du bronze et âge du fer, division élémentaire qui demeure encore de nos jours la base du classement des cultures de la préhistoire.

Par rapport à la préhistoire de l’Europe occidentale, la préhistoire du Danemark est courte en raison des conditions climatiques qui ont rendu impossible la présence humaine stable dans ces régions et de ce fait à part quelques éléments épars du paléolithique supérieur elle ne débute vraiment qu’à la fonte des glaces. Cependant, selon l’acceptation des Danois et telle qu’elle est représentée au Musée National de Copenhague, la préhistoire danoise est longue car elle s’étend dans le temps.

Elle ne commence qu’à l’âge des glaces et ne s’achève qu’à la fin de la période viking, c’est-à-dire à l’époque historique.

Cette préhistoire danoise est courte mais tellement flamboyante, avec un mésolithique exceptionnel, un néolithique tardif mais tellement riche et un âge du bronze incomparable.

Les tourbes danoises ont livré des hommes de l’âge du  fer, sacrifices humains, si bien conservés qu’ils semblent endormis de la veille.

Il existe au Danemark de nombreux musées consacrés à la préhistoire  dont la muséographie est innovante pour présenter des collections superbes et immerger le visiteur dans l’univers quotidien des premiers habitants du Danemark.

A travers son exposé, Joëlle Espinet-Moucadel-Moreau fera revivre cette période préhistorique oh ! combien passionnante.


Excursion à Elbeuf (76) pour l’exposition

Le 18/10/2013

 La journée du vendredi 18 octobre 2013 (de 10h à 17h) sera consacrée à la visite d’une exposition et d’un site archéologique et paléontologique emblématique.

Membre d’honneur de l’APVSM, Jérôme Tabouelle, Attaché de Conservation et Responsable des Collections de Sciences de la Vie et de la Terre à la Fabrique des savoirs, à Elbeuf (76), sera notre guide de la journée.

Le matin, Jérôme nous présentera l’exposition

·         La Seine au temps des mammouths(8 oct.- 9 mars 2014) à la fabuleuse Fabrique des savoirs :

Il y a 200 000 ans, mammouths et rhinocéros laineux peuplaient la vallée de la Seine. Les vestiges découverts sur plusieurs sites archéologiques et paléontologiques en témoignent. Voir http://www.la-crea.fr/fabrique-des-savoirs-de-la-crea-programmation.html

L’après-midi, il nous emmènera aux

·         Roches d’Orival, pour une visite d’un fanum et d’un oppidum

témoins culturels de l'époque gallo-romaine, récemment détectés  (travaux en cours), situés à 5 km d’Elbeuf.

Voir http://www.onf.fr/activites_nature/ oid 1c71/@@display_leisure.html

A midi, déjeuner au restaurant La Providence Brasserie cuisine traditionnelle, menu à 12 euros buffet entrée à volonté plat dessert ; 15 rue Camille Randoing, à Elbeuf (à deux minutes de la Fabrique des savoirs).

Transport vers Elbeuf : par covoiturage à partir de Villers (90 km) et de Paris (120km).

Inscriptions avant mardi 15 octobre par tél. ou par SMS au 06 22 97 12 41 et/ou par mail :   horstgod@gmail.com ou asso.paleo.villers@wanadoo.fr

Pratique :RV le vendredi 18 octobre à 10h à la Fabrique des savoirs,  7, cours Gambetta - 76500 Elbeuf.


Les plésiosaures: évolution, paléobiologie et paléoécologie

Le 21/09/2013
photo

Salle Bagot (au bout de la rue Comtesse de Béarn), à 20h

Soirée réservée aux adhérents et aux invités spéciaux.

1ère partie : Vie de l`association, échos scientifiques, identification de fossiles...

2e partie : «Les plésiosaures: évolution, paléobiologie et  paléoécologie » par Peggy Vincent*

3partie : Détermination de vos fossiles

 

Les plésiosaures sont des animaux emblématiques des mers mésozoïques. Leur apparition à la fin du Trias et leur disparition à la fin du Crétacé, lors de la célèbre crise Crétacé-Tertiaire, en font l’un des groupes de reptiles fossiles les plus remarquables quant à sa longévité (près de 140 millions d’années) et sa diversité (plus d’une centaine d’espèces). Etudiés scientifiquement depuis le début du XIXème siècle, les plésiosaures ont été parmi les premiers fossiles de vertébrés étudiés dans l’histoire de la paléontologie.

Mais leur anatomie très particulière a longtemps troublé les paléontologues. Avec un cou démesurément long, un corps en forme de tonneau et quatre palettes natatoires, les plésiosaures n’ont en effet aucun équivalent dans la nature actuelle ou passée. Cette morphologie singulière est encore source de questionnements : que mangeaient-ils, comment se déplaçaient-ils, quel était leur mode de reproduction et comment interpréter ce long cou ?

Les plésiosaures sont loin d’avoir livré tous leurs secrets. Les paléontologues continuent donc de travailler sans relâche sur ce groupe surprenant. Chaque année et dans diverses régions du monde, de nouveaux spécimens sont découverts. Ils sont alors passés au crible par les chercheurs qui emploient les technologies les plus sophistiquées pour faire parler ces fossiles : tomographie 3D, géochimie isotopique. Les indices s’accumulent et permettent de mieux comprendre les ‘stratégies’ écologiques et biologiques qui ont permis à ces reptiles de régner dans les mers mésozoïques pendant que d’autres reptiles, tout aussi emblématiques, régnaient sur terre.

*Peggy Vincenta soutenu sa thèse de doctorat en 2008 sur Les Plesiosauria du Jurassique inférieur, sous la direction de Nathalie Bardet, du Muséum national d’Histoire naturelle (Paris). Spécialiste des reptiles marins, elle vient d’être recrutée par le CNRS comme Chargée de recherche. Auteur de plusieurs publications scientifiques, y compris d’un article sur Un nouveau plésiosaure en Normandie, paru dans L’Echo des Falaises N°17 (2013), elle sera l’invitée spéciale de l’APVSM 

photo : Plésiosaure de Normandie (reconstitution artistique de  © Guillaume Suan)


Forum des Associations villersoises

Le 31/08/2013

de 10h30 à 18h, au Villare : participation à l’accueil du public ; présentation des activités de l’APVSM


Conférence de Jérôme Tabouelle : « Expédition paléontologique dans le Grand Nord et au Sahara: La vie au quotidien du paléontologue », au Cinéma du Casino, à 18h

Le 24/08/2013

Jérôme Tabouelle : «Expédition paléontologique dans le grand nord et au Sahara: La vie au quotidien du paléontologue»

Suivi d’une réception et d’un dîner en l’honneur du conférencier 

 

 

Expéditions paléontologiques dans le grand nord et au Sahara :

La vie au quotidien du paléontologue

 

Conférence

de Jérôme Tabouelle

docteur en géologie,attaché de conservation au Muséum d’Elbeuf

 

Samedi 24 août 2013 à 18h au Cinéma du Casino de Villers-sur-Mer

 

En 2002, un colloque international sur l’impact météoritique survenu à la limite du Crétacé et du Tertiaire, s'est tenu au Spitzberg. A cette occasion, l’un des participants, Eric Buffetaut, découvre, sur place,  une rangée de vertèbres en connexion et en excellent état de conservation sommeillant dans les terres de l’Ile depuis 200 millions d'années. L’érosion spectaculaire, causée par les gels et dégels saisonniers, amplifiée par l'accélération de la fonte des glaces, aura tôt fait d'effacer toute trace de ces trésors. De retour en France il partage sa découverte avec Jérôme Tabouelle. Ils se lancent tous deux dans ce grand défi : réaliser un chantier de fouille dans le but de participer à la sauvegarde d'un patrimoine paléontologique exceptionnel. Le site est très hostile, les fouilles y sont rares. Cette expédition polaire devient une véritable mission de sauvegarde du patrimoine et de la mémoire de notre planète. Ainsi l’expédition 2003-2004 a permis de découvrir entre autre un plésiosaure dans les niveaux jurassiques ainsi que deux ichtyosaures. Les naturalistes de la Sociétés d’Eudes des Sciences Naturelles d’Elbeuf (SESNE) ont aussi découverts 7 nouveaux taxons mycologiques.

 

Dans la continuité de ces expéditions, en décembre 2005, une convention entre la SESNE et la faculté d’Errachidia (Maroc) a été signée afin d’effectué un travail scientifique similaire dans le sud-marocain.

Durant la mission pluridisciplinaire réalisée en 2008 et organisée par la SESNE (faune, flore, paléontologie, biostratigraphie) en collaboration avec des scientifiques des musées d’Elbeuf, du CNRS, de Genève un groupe de paléontologues français et marocains sont partis  sur plusieurs sites déjà repéré en 2005 afin de voir un peu plus clair sur la bio stratigraphie du sud marocain. Depuis, chaque année une équipe part sur ces terrains afin de compléter leurs découvertes et de mieux appréhender les paléo environnements de cette région du Tafilalt.

 

Jérôme Tabouelle, docteur en Géologie, est attaché de conservation et responsable des collections de Sciences de la Vie et de la Terre du Muséum d’Elbeuf (76). Sa thèse de doctorat est intitulée « Le patrimoine géologique normand : nature, protection, promotion » au Musée national d’Histoire naturelle (MNHN).

Membre du  Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel de Haute-Normandie, Coordinateur de la Commission Régionale  du Patrimoine Géologique haut-normand, Président de la Fédération Française des Sociétés des Sciences Naturelles, Jérôme Tabouelle est également Secrétaire de la Société d’Etudes des Sciences Naturelles d’Elbeuf et vice Président de la Fédération Française des Amateurs de Minéralogie et de Paléontologie.

 

 


Dîner annuel de l’APVSM (inscriptions demandées avant le 10 août)

Le 24/08/2013

Samedi 24 août, à 20h15, au restaurant de la Résidence « Castellamare » - 2, rue Michel-d’Ornano

[32 € par personne, règlement par chèque sur place.  Inscription nécessaire avant le 10 août, avec indication du choix entre poisson et viande]


Conférence de Jean-Pierre Watté : « Les origines et l'évolution de l'homme », au Cinéma du Casino, à 18h

Le 10/08/2013

Jean-Pierre Watté : «Les origines et l'évolution de l'homme»

suivie d’une réception et d’un dîner en l’honneur du conférencier 

pour la participation au dîner : inscriptions  demandées 10 jours avant; règlement par chèque sur place


Journée Portes ouvertes

Le 10/08/2013

Visite de la salle d’exposition de l’Association au Villare. Des bénévoles seront présents pour vous renseigner sur le site des Falaises des Vaches Noires, les fossiles exposés dans les vitrines, le fonctionnement de notre association, etc.


Conférence de Gérard Breton : "Vivre sous la mer : manger, ne pas être mangé, se reproduire", au Cinéma du Casino, à 18h

Le 20/07/2013

Conférence grand public

 

Samedi 20 juillet 2013 à 18h au Casino

 

 

 

       « Vivre sous la mer : manger, ne pas être mangé, et se reproduire.

               Mais comment font-ils ? »

 

             par Gérard Breton

 

Vivre sous la mer, c’est d’abord y manger. Les stratégies développées par les animaux marins sont incroyablement variées, et leur compréhension est accessible à l’observateur sous-marin. Cet observateur continue son questionnement : pour utiliser ces aliments, il faut aussi respirer, éliminer les déchets : l’individu grandit, comment les animaux marins procèdent-ils ?

 

Pour survivre il faut également ne pas être soi-même mangé : quelques stratégies de protection sont illustrées, qui n’ont rien à envier aux animaux terrestres.

 

             Hippocampe  HD-VSLM-iluustr-affiche005 HD-VSLM-iluustr-affiche004 Gérard Breton

 

Enfin, la pérennité de l’espèce suppose que les individus se reproduisent. Quelques images montrent la variété des stratégies et comportements de reproduction.

 

Seule, la grande question « comment l’évolution a-t-elle conduit à une telle diversité de stratégies » est peut-être moins directement accessible à l’observateur sous-marin.

 

Gérard Breton, ancien Directeur du Muséum d’histoire naturelle du Havre, est un biologiste, géologue, plongeur et photographe sous-marin expérimenté. Conseiller scientifique de l’association Port Vivant, qui développe un programme de recherche en plongée sous-marine sur la vie dans les ports, il est Agrégé de l’Université, docteur d’Etat en Paléontologie, et a consacré sa carrière à la recherche et à la diffusion des connaissances scientifiques.

 

Gérard Breton est membre actif de l’APVSM, auteur de nombreux articles parus dans « L’Echo des Falaises », conférencier aux réunions mensuelles de l’association et membre du Conseil scientifique éditorial de « L’Echo des Falaises ».


Journée Portes ouvertes

Le 20/07/2013
photo

Le samedi 20 juillet, l’Association paléontologique de Villers-sur-Mer (APVSM) ouvre ses portes au public pour une visite de ses locaux, situés au RdC du Villare, Espace associatif et culturel (à côté de l’église).

Nouvellement aménagés, les locaux hébergent des collections de fossiles, une bibliothèque avec des publications pour jeunes et adultes, amateurs et scientifiques, des panneaux avec des illustrations, du matériel didactique, des documents à emporter, ainsi que la revue annuelle de l’APVSM, L’Echo des Falaises.

Accueil des visiteurs dans la salle d’expositions par des bénévoles et information sur le site des Falaises des Vaches Noires, les fossiles exposés dans les vitrines, le programme d’activités et le fonctionnement de l’APVSM, etc.


Réunion mensuelle avec exposé «”L’Homme sauvage” : anthropologie des Lumières, lumières sur l’anthropologie aux XVIIIe et XIXe siècles»

Le 22/06/2013
photo

► Samedi 22 juin 

Salle Bagot (au bout de la rue Comtesse de Béarn), à 19h30.

Soirée réservée au adhérents.

* 1repartie : Vie de l`association, échos scientifiques, identification de fossiles...

* 2epartie : « L’Homme sauvage : anthropologie des Lumières, lumières sur l’anthropologie aux XVIIIe et XIX e siècles » (en hommage à Franck Tinland) », par Michel Moreau, membre de l’APVSM.

Qu'est-ce qu'un homme?  Celui-ci se différencie-t-il aisément et/ou fondamentalement de l'animal, en particulier du singe qui lui serait proche ? Peut-on en induire par ailleurs sa place dans la nature ?

Toutes ces questions et bien d'autres seront posées  au fur et à mesure des rencontres avec l'homme sauvage, l'homme différent. Mais avant tout, quel est réellement cet être aux confins de l’animalité, de l'humanité et de la divinité ?

Voyageurs, philosophes, naturalistes, médecins et anatomistes, mais aussi psychologues et philologues se sont penchés sur cette créature déroutante.

Ce sera donc l'histoire de leurs rencontres et l'histoire de cette créature tirée aussi bien de l'imaginaire que des faits réels que l'on suivra dans cet exposé.

Franck Tinland, professeur de philosophie à l'université de Montpellier III, a publié son livre L’Homme sauvage. Homo ferus et Homo sylvestris, de l’animal à l’homme, 287 p., en 1968, ouvrage qui fut réédité en 2003 aux éditions  L'Harmattan, dans la collection « Histoire des sciences humaines », dirigée par Claude Blanckaert.  

 


Excursion de 3 jours en Touraine

Période : du 03/05/2013 au 05/05/2013
photo

Excursion du 3 au 5 mai 2013 (en car)

À leur choix, les participants ont intégré, chaque jour, le Groupe A (châteaux, musées, abbayes, caves) ou le Groupe B (fouille en carrières, musées/collections).

1er jour : Villers-sur-Mer/Channay-sur-Lathan/Joué-lès-Tours. Matinée commune :Musée de Savigné-sur-Lathan. Pique-nique tiré du sac dans la carrière-musée de Channay. Puis, après-midi Groupe B : Fouille sur place ; Groupe A : Collégiale de Candes-Saint-Martin – Château de Montsoreau. Récupération du Groupe A, puis arrivée en début de soirée à l’hôtel (réservé pour 2 nuits) et dîner sur place.

2e jour : Joué-lès-Tours/Villandry/Luynes/Cinq-Mars-la-Pile/Savonnières/Cléré-les-Pins/Joué-les-Tours. Groupe A : matin, Château de Villandry & Jardins – restauration sur place ; après-midi, Grottes pétrifiantes de Savonnières (avec dégustation de vins) - Château de Champchevrier ; Groupe B : Musée/Collection privée à Luynes - Pique-nique dans un cave troglodyte de Cinq-Mars-la Pile avec échange possible de fossiles - Fouille en carrière. Retour de tous à l’hôtel en début de soirée, dîner sur place.

3e jour : Joué-lès-Tours/Langeais/Giseux/Villers-sur-Mer. Matinée commune : Circuit en vallée de l’Indre, passant par Montbazon et Azay-le-Rideau – Château de Langeais – restauration à proximité du château, face à l’église. Après-midi, Groupe A : Château, jardin et cave de Giseux (dégustation de vins). Groupe B : Fouille en carrière. Vers 16h30, départ de tous pour Villers-sur-Mer.

 


Assemblée générale ordinaire

Le 27/04/2013
photo

 

Samedi 27 avril, à 10h, salle Bagot

Assemblée générale ordinaire

 


Réunion mensuelle avec exposé « Des falaises des Vaches Noires aux profondeurs de Sodwana Bay, rencontre avec les cœlacanthes »

Le 27/04/2013
photo

►Samedi 27 avril                                                               

Salle Bagot (au bout de la rue Comtesse de Béarn), à 20 h.

* 1re partie : Vie de l`association, échos scientifiques, identification de fossiles...

 * 2e partie : « Des falaises des Vaches Noires aux profondeurs de Sodwana Bay, rencontre avec les cœlacanthes », par Hugo DUTEL (CNRS-MNHN)

Les cœlacanthes sont un groupe de vertébrés à nageoires/membres charnus dont les plus anciens fossiles remontent au Dévonien inférieur.

Connus seulement à partir de fossiles depuis le XIXesiècle, les cœlacanthes étaient considérés comme disparus à la fin du Mésozoïque (75 millions d’années), en même temps que les dinosaures non aviens et les grands reptiles marins. En 1938, le seul représentant actuel du groupe, Latimeria, a été découvert par la Sud-Africaine Marjorie Courtenay-Latimer (1907-2004) et décrit par son compatriote James L. B. Smith (1897-1968). Depuis sa découverte, ce mystérieux animal n’a cessé de passionner les scientifiques, et de nombreuses questions demeurent sur sa biologie et son écologie.

Très vite, les médias s’emparèrent de la découverte et affublèrent le mystérieux poisson bleu de « fossile vivant », « survivant du Crétacé », ou encore « plus vieux poisson du monde », surnoms aussi marquants qu’erronés qui ont par la suite biaisé notre regard sur cet animal.

Un examen attentif du registre fossile fait en effet apparaître une véritable diversité morphologique et écologique. Notamment plusieurs espèces de cœlacanthes géants marins ont évolué au cours du Mésozoïque dans différentes lignées. Ces formes sont connues en Amérique du Sud, en Afrique de l’Ouest, et en Amérique du Nord. Récemment, la description d’un spécimen de cœlacanthe géant découvert par Élisabeth et Gérard Pennetier au pied des falaises des Vaches Noires a étendu la répartition de ces formes géantes à l’Europe.

 Dans son exposé, Hugo Dutel se réfère à son travail de doctorat, dont le but consiste à : 1) confirmer/infirmer les observations anatomiques faites sur le système manducateur du cœlacanthe ; 2) tester les précédents modèles fonctionnels de l’articulation intracrânienne par l’utilisation de techniques modernes (tomographie à rayons X, simulations virtuelles 3D) ; 3) in fine dégager des implications sur la biologie de Latimeria et sur celle des cœlacanthes géants fossiles. 

_________________________

Illustration du Cœlacanthe géant fossile Megalocoelacanthus. À gauche la silhouette du plongeur  permet de mieux appréhender la taille de cet animal aujourd'hui disparu.  © Hugo Dutel/MNHN 

►  Voir l'article d'Élisabeth & Gérard Pennetier « Un Cœlacanthe géant dans le Callovien supérieur des Vaches Noires de Villers-sur-Mer (Calvados), dans L'Écho des Falaises, 3 : 33-34 (1999).

 

 


Sortie de terrain

Le 26/04/2013
photo

Vendredi 26 avril

« Fossiles aux Vaches Noires » 

Sortie de la demi-journée (après-midi), réservée aux adhérents

Houlgate-Pointe d`Auberville-Houlgate

MATÉRIEL CONSEILLÉ :  marteau de géologue - couteau - sacs en plastique - petite boîte ; vêtements et accessoires adaptés à la météo ; bottes ; appareil photo 

PRATIQUE :  14h = rendez-vous à Houlgate, devant l’entrée du camping (au bout de la rue Henri-Dobert, au pied du grand escalier) ; marées (réf. Houlgate) = PM 10h33 coeff. 103 -  BM 18h09 coeff. 105  


Réunion mensuelle avec exposé

Le 30/03/2013
photo

Samedi 30 mars

Salle Bagot (au bout de la rue Comtesse de Béarn), à 20 h.

* 1re partie : Vie de l`association, échos scientifiques, identification de fossiles...

 * 2e partie : Présentation du « Séjour  DinoJura » (5-12 septembre 2012) par les participants

----------------------

© Photo-montage : Martine Devillers


Sortie de terrain

Le 28/03/2013
photo

►  Jeudi 28 mars

« Fossiles aux Vaches Noires » 

Sortie de la demi-journée (après-midi), réservée aux adhérents

Houlgate-Pointe d`Auberville-Houlgate

MATÉRIEL CONSEILLÉ :  marteau de géologue - couteau - sacs en plastique - petite boîte ; vêtements et accessoires adaptés à la météo ; bottes ; appareil photo 

PRATIQUE :  13h30 = rendez-vous à Houlgate, devant l’entrée du camping (au bout de la rue Henri-Dobert, au pied du grand escalier) ; marées (réf. Houlgate) = PM 10h57 coeff. 103 -  BM 18h33 coeff. 104  


Sortie parisienne de printemps

Le 22/03/2013
photo

► Vendredi 22 mars

« Sortie parisienne à l’Institut de Paléontologie humaine & au Muséum national d’Histoire naturelle » 

1.- RV à 10h à l’IPH (1, rue René-Panhard, 75013 Paris ; M° Saint-Marcel) – Visite guidée par Arnaud HUREL (Ingénieur de Recherche au MNHN) et Amélie VIALET (IPH) [gratuit]

2.- Déjeuner au restaurant de la Grande Mosquée (39, rue Geoffroy-St-Hilaire, 75005 Paris ; 10 min à pied depuis l’IPH) [chacun paiera son repas]

3.- 14h30 au MNHN (36, rue Geoffroy-St-Hilaire, 75005 Paris) – Visite guidée de l’exposition « Dinosaure : La vie en grand », par Ronan ALLAIN, Commissaire de l’exposition [tarif/personne :  9 € - 7,50 € à partir de 20 pers. - gratuit demandeur d'emploi]

[ Inscription avant le 20 mars : Contactez l’association par mail ou par tél./SMS au 06 22 97 12 41, en indiquant votre nom et le nombre de personnes que vous serez ]


Sortie de terrain

Le 11/02/2013
photo

Lundi 11 février

« Fossiles aux Vaches Noires »

Sortie de la demi-journée (après-midi), réservée aux adhérents : recherche et récolte de fossiles en épave sur l'estran à marée descendante

Villers-sur-Mer/ « Saut du Chien » /Villers-sur-Mer

MATÉRIEL CONSEILLÉ :  marteau de géologue - couteau - sacs en plastique - petite boîte ; vêtements et accessoires adaptés à la météo ; bottes ; appareil photo 

PRATIQUE :  13h30 = rendez-vous devant le Cercle nautique de Villers (au bout de la rue Feine et de la digue Ouest) ; marées (réf. Dives-sur-Mer) = PM 11h03 coeff. 106 – BM 18h51 coeff. 107 


Réunion mensuelle

Le 09/02/2013
photo

Samedi 9 février

Au Villare (Espace associatif & culturel), rez-de-chaussée, à 20h

« Les trouvailles de l’hiver »

  • Identification de vos fossiles, discussions, échos scientifiques, accès bibliothèque, vie de l`Association... 

Sortie de terrain : " Fossiles aux Vaches Noires "

Le 12/01/2013
photo

Samedi 12 janvier

Sortie de la demi-journée (après-midi), réservée aux adhérents

Houlgate-Pointe d`Auberville-Houlgate

MATÉRIEL CONSEILLÉ :  marteau de géologue - couteau - sacs en plastique - petite boîte ; vêtements et accessoires adaptés à la météo ; bottes ; appareil photo 

PRATIQUE :  13h15= rendez-vous à Houlgate, devant l’entrée du camping (au bout de la rue Henri-Dobert, au pied du grand escalier) ; marées (réf. Dives) = PM 10h32 coeff. 102 -  BM 18h16 coeff. 104